Pouvez vous me décrire la sensation que vous avez au Penis ?

Le nerf, les causes, les symptômes

Modérateur: cousin54

Pouvez vous me décrire la sensation que vous avez au Penis ?

Messagepar lerouxjul » Mer 9 Oct 2019 12:23

Bonjour à tous, ;)
S'il vous plait, pour les hommes pensant être atteints de NP, pouvez vous me décrire la sensation que vous avez au niveau du Penis ?

Je m'explique :
Dans le territoire périnéal du nerf pudendal, le principal souci que je ressent, c'est au niveau du Penis.
Je n'ai aucune douleur de brûlure au niveau du périnée, juste parfois la sensation au bout de quelques heures que ma chaise est dure et que les fesses n'amortissent pas assez. Le fait que j'ai perdu beaucoup de poids depuis 4 mois peut peut être expliquer cela. Un coussin résout le problème.
Par contre il m'arrive plusieurs fois par jour de sentir une sensation peu intense de picotement qui parcours le penis et qui réside ensuite au niveau du gland et qui me fait penser que me serai mal essuyé alors qu'il n'en est rien. C'est assez peu intense donc pas ultra gênant mais surtout inquiétant pour moi.
Le secteur du périnée me gratte parfois mais rarement (une à deux fois par jour et le fait gratter soulage immédiatement)
Je n'ai pas non plus la sensation de corps étranger dans l'anus décrite par les personnes atteintes de Nevralgie pudendale. Aucune perturbation non plus pour uriner (Je peux passer une nuit sans uriner) ou aller à la selle, tout se passe parfaitement normalement de ce côté là.
Est ce que pour vous les soucis au niveau de la verge sont continus du matin jusqu'au soir ? uniquement après les mictions ? trés douloureux ? Sont ils perceptibles à la fois en station assise ou debout ou les deux ?

Merci par avance pour vos précieux témoignages... ;)
lerouxjul
 
Messages: 26
Enregistré le: Ven 27 Sep 2019 19:51

Re: Pouvez vous me décrire la sensation que vous avez au Pen

Messagepar Sam8 » Ven 26 Fév 2021 07:54

Bonjour,
A la réception d’un saut en VTT en juin 2015, la selle (étroite et dure) frappe mon périnée à droite, créant une douleur fulgurante et paralysante ( 9 -10 EVA pendant 30-40 s). Suivi pendant 2 ans de problèmes de plus en plus importants. Sensation de brûlure et sensation d'infection urinaire (examens négatifs).
Puis de problèmes érectiles de plus en plus important. Perte de 80% de la sensibilité du pénis. Décharges électriques périnée. Anorgasmie. Etc…
Pour répondre à votre question, ce que j'ai ressenti, c'est un engourdissement de la verge, une perte très très importante de sensibilité et parfois et cela ne me plaisait pas non plus mais une sensation de "crunch" du pénis. C'est à dire comme si ce dernier se rétractait sur lui-même. Difficile à expliquer par les mots. Je pense que c'était ce mélange d'atteinte neurologique plus un flux artériel réduit de moitié qui donnait ce "crunch" désagréable en pleine journée. A l'époque, parfois des picotements dans la verge également.
Votre tableau me semble beaucoup moins grave.
Sur vos questions:
"Est ce que pour vous les soucis au niveau de la verge sont continus du matin jusqu'au soir ?" La position assise prolongée déclenche un peu et fini par entraîner pour moi la poursuite des symptômes. (je travaille assis).
"Uniquement après les mictions ?" Au début je pensais avoir une infection urinaire et j'allais souvent uriner au travail. Avec le recule, je pense que la position assise prolongée derrière un ordinateur accentuait mon problème. Cela semble évident.
"Très douloureux ?" Non ! Clairement non. Ce qui caractérise mon cas, c'est l'absence et heureusement d'ailleurs des douleurs fortes dont se plaignent une partie des gens. C'est pourquoi on pensait chez moi à un syndrome myofasciale uniquement (ce qui était faux).
Sont ils perceptibles à la fois en station assise ou debout ou les deux ? Clairement la station assise prolongée, je dis bien prolongée qui va réveiller petit à petit les problématiques. J'utilise maintenant un coussin KHOL efficace pour soulager la zone atteinte par le choc VTT (Fabricant à Lyon). Debout, cela (sauf en post OP) ne réveille pas les petites douleurs ou les symptômes. Sauf à faire du sport.
Au final (je vais bientôt mettre un post dans "chirurgie" pour expliquer mon parcours, mais j'ai eu au niveau du l'impact de la selle sur le périnée, une fibrose cicatriciele bloquant le pédicule pudendal à droite. Depuis l'OP, la sensibilité n'est pas revenue, elle s'est même pour le moment dégradée à ce stade (18 mois post OP) mais l'OP à eu le mérite de restaurer la circulation du sang dans l'artère pudendale droite. Mais le nerf à souffert. Si vous être sportif, il faut faire très attention en particulier à certains sports. Pas besoin de vous expliquer que je ne fais plus de vélo. Mais pas que...
Pour un homme, c'est difficile cette situation concernant le pénis mais il ne faut pas noircir le tableau. Si votre sexualité n'est pas trop impactée, c'est bien. J'espère par ce retour tardif, au moins témoigner que vous n'êtes pas seul avec ces atteintes. Il n'y a pas que les Femmes qui sont touchées par la NP et lorsque cela prend la sphère génitale et notamment le pénis chez l'Homme, il est naturel d'avoir beaucoup d’inquiétude et de questions. C'est normal.
Cordialement.
Samuel.
Neuropathie post-traumatique choc selle VTT sur nerf pudendal droit avec névralgie et compression canalaire. Dysfonction sexµelle, problème érectile, anorgasmie, hypoesthésie (perte de sensibilité) de la verge. Discopathie débutante L5-S1. 45 ans. Lyon.
Opéré en 2019 à Aix-en-Provence par EB.
Sam8
 
Messages: 41
Enregistré le: Sam 20 Fév 2021 14:57


Retourner vers Névralgie pudendale

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron