RIVOTRIL

Médicaments, infiltrations et leurs effets.

Modérateur: cousin54

RIVOTRIL

Messagepar Juline » Mar 6 Juin 2017 08:11

Bonjour à tous,
Mon généraliste m'envoie vers u nouveau neurologue qui me reçoit le 27 juin (clinique Jules Verne à Nantes)
Mon diagnostic de névralgie clunéale a été posé par le Dr La..t qui n'exerce plus.
Son but est de me faire essayer le Rivotril. Jusqu'ici aucun traitement ne me soulage ni les TENS.
Certains ici prennent-ils du Rivotril et à quel dosage ?
Depuis quelques années, les généralistes n'ont plus le droit de les prescrire sauf accord d'un neurologue.
J'imagine que c'est à cause des effets secondaires !
Bref, si vous avez des témoignages à ce sujet, je vous remercie du partage.
Je ne me fais pas d'illusions quant au résultat mais si je pouvais gagner 1 ou 2 points sur l'échelle de la douleur
ce sera toujours ça de pris !
Merci encore et bonne journée à tous. Prenez soin de vous !!!
Névralgie clunéale diagnostiquée par le Dr L..at au CHU de Nantes en 2016 après 3 années d'errance médicale Echec Laroxyl Lyrica Tramadol Tens Infiltrations anti-douleurs ... etc
Juline
 
Messages: 106
Enregistré le: Mar 10 Mar 2015 21:18

Re: RIVOTRIL

Messagepar Christine64 » Mar 6 Juin 2017 16:24

Non, le Rivotril n'est plus prescrit par les généralistes (mais les neurologues et peut-être psychiatres (?) parce qu'une directive a été passée du fait que soit-disant le Rivotril servait de drogue à certaines personnes.

Il a fallu d'abord passer par des ordonnances sécurisées délivrées par le généraliste, donc une prescription bien encadrée avec un enregistrement à la pharmacie de nos coordonnées, de n° de lot, de nombre de gouttes pour donner une date précise de renouvellement.

Et malgré cela et bien le généraliste ne pouvait plus. Une des raisons évoquées est aussi que ce médicament n'est pas destiné pour nos douleurs mais aux épileptiques sauf que tous les spécialistes de nos névralgies sont d'accord pour dire que le Rivotril peut nous aider soit à faire baisser "un peu" nos douleurs, soit à nous apaiser nerveusement donc apaiser nos nerfs malades.


La situation actuelle est qu'il faut que la première prescription provienne d'un neurologue (peut-être psychiatre) et qu'après pendant un an le généraliste peut faire le renouvellement. S'il n'y a pas d'ordonnance initiale du neurologue, les pharmaciens refusent la délivrance. Pas tous à ce que j'ai cru comprendre mais beaucoup car ils seraient en faute s'ils délivraient ce médicament sans l'ordonnance initiale d'une neurologue.

Personnellement, je ne crois pas un instant à cette histoire d'abus et de drogue. Ce médicament est peu onéreux, il est reconnu avoir des effets positifs pour nos douleurs neurologiques mais hélas les neurologues, suite à cette directive, ouvrent le parapluie (beaucoup de neurologues). Vu l'encadrement effectué avec les ordonnances sécurisées j'ai dû mal à croire que les personnes qui se droguent se le procurent "comme ça".

J'espère donc pour toi que ton généraliste te trouvera un neurologue qui acceptera de te le prescrire.

Avec une ordonnance classique, la Belgique, l'Espagne peuvent le délivrer mais nous en France et bien c'est "niet" !!!!


Bonne chance.
début maladie 2007 - diagnostiquée NP en 2008 - Ne supporte aucun médicament- Tramadol, Rivotril et Tens.NP confirmée janvier 2014 - confirmation à Nantes en mai 2014 NP et NC - pas opérée.
Janvier 2015 suivie à Toulouse à l'hôpital PPR pour éventuel implant d'un NS. Depuis plus de nouvelles de Toulouse
Christine64
 
Messages: 1582
Enregistré le: Lun 7 Avr 2014 16:26

Re: RIVOTRIL

Messagepar Juline » Mar 6 Juin 2017 16:58

Merci Christine, non le psychiatre ne peut plus en délivrer non plus. C'est lui qui m'en prescrivait (pas en gouttes mais en comprimés) pour des douleurs attribuées à une fibromyalgie mais je n'y ai jamais vraiment cru. A cette époque, je n'avais pas de douleurs du nerf clunéale.
J''un un traitement pour trouble bipolaire et je prends du Lamotrigine (600 mg)comme stabilisateur d'humeur qui en fait est un anti-épileptique et 400 mg de Seresta. Je verrai le 27 ce qu'en pense la neurologue.
Bonne soirée
Névralgie clunéale diagnostiquée par le Dr L..at au CHU de Nantes en 2016 après 3 années d'errance médicale Echec Laroxyl Lyrica Tramadol Tens Infiltrations anti-douleurs ... etc
Juline
 
Messages: 106
Enregistré le: Mar 10 Mar 2015 21:18

Re: RIVOTRIL

Messagepar chenonceau » Mar 6 Juin 2017 23:25

Christine :

Je ne vois pas ce que gagnerait la secu à mettre le rivotril en ordonnance sécurisée si ça ne correspondait pas à une constatation sur le terrain. Tu n'as qu'a lire le rapport qui a donné lieu à cette limitation : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/b2fb75f473939d0e4f5cdf8c2c46d59f.pdf

Extrait :
Sur le plan national, le trafic de rue de clonazépam est particulièrement important, notamment à Paris. Le
clonazépam fait partie des trois médicaments les plus vendus sur le marché illicite. Il est saisi le plus souvent avec du Subutex® et du Rohypnol®. Le clonazépam est principalement obtenu par nomadisme médical et par vol ou achat d’ordonnances.


Tu peux également voir ce qui est dit sur le sujet sur le net :
http://www.pistes.fr/swaps/47_101.htm
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16792154

Après on peut discuter de savoir si la restriction est une bonne idée mais il semble que le traffic de rivotril soit / ait été une réalité. Personnellement j'ai pris du Rivotril à petite dose pendant 3 ans suite à des problèmes neurologiques.
H - 33 ans
Coccygodynie - 02/15 - Cède après kiné sur 6 mois
Protrusion L5-S1 - 03/16
Perte de la sensation du passage des selles - 04/16
NP bilaterale - Aubagne - 09/16
Infiltrations x2 11/16
Syndrome myofascial Aix 03/17
Tt : Laroxyl, Lyrica, acupan, osthéopathie, tens, compléments alimentaires
chenonceau
 
Messages: 78
Enregistré le: Dim 14 Aoû 2016 17:36
Localisation: 31

Re: RIVOTRIL

Messagepar saturnin » Mer 7 Juin 2017 07:13

Bonjour,

Je suis traitée par Rivotril : 6 gouttes par jour plus un comprimé de paroxétine.
Je peux m'asseoir, faire de la voiture. Je n'ai quasiment plus de douleurs sauf quelques tiraillements.
Je n'ai eu aucun effet secondaire jusqu'à présent (un an de prise). Le rivotril ne me fait pas dormir. J'ai malgré tout un coussin, mais bon, c'est pas difficile à gérer.
Si vous voulez d'autres infos...
saturnin
 
Messages: 20
Enregistré le: Dim 30 Avr 2017 07:55

Re: RIVOTRIL

Messagepar Christine64 » Jeu 8 Juin 2017 19:22

Vol ou achat d'ordonnances ? mais combien sont-ils à procéder ainsi.

En tout cas, pour moi ce n'est pas la raison valable et que le fait que la délivrance du Rivotril pour nous se fait par ordonnance sécurisé, sécurise justement la délivrance. On sait qui le prend, combien il en prend et la date du renouvellement est calculée par la pharmacienne.

Des abus, des tricheurs, il y en a toujours eu ... je serai curieuse de savoir combien se sont drogués avec ? et pourquoi nous malades serions pénalisés. Je trouve que la délivrance par ordonnance sécurisée et les enregistrements qui se font avec est une bonne chose.

J'ai suivi depuis le départ cette "affaire" Rivotril ; je suis même à l'initiative de l'information dans l'association qui était là "à l'époque" ....

Pour moi, mais je peux me tromper ce médicament est peu onéreux, et il y a autre chose "là-dessous", une affaire financière laboratoire/médecins spécialistes/et va savoir politique aussi.
début maladie 2007 - diagnostiquée NP en 2008 - Ne supporte aucun médicament- Tramadol, Rivotril et Tens.NP confirmée janvier 2014 - confirmation à Nantes en mai 2014 NP et NC - pas opérée.
Janvier 2015 suivie à Toulouse à l'hôpital PPR pour éventuel implant d'un NS. Depuis plus de nouvelles de Toulouse
Christine64
 
Messages: 1582
Enregistré le: Lun 7 Avr 2014 16:26

Re: RIVOTRIL

Messagepar chenonceau » Ven 9 Juin 2017 07:42

Christine64 a écrit:Vol ou achat d'ordonnances ? mais combien sont-ils à procéder ainsi.

En tout cas, pour moi ce n'est pas la raison valable et que le fait que la délivrance du Rivotril pour nous se fait par ordonnance sécurisé, sécurise justement la délivrance. On sait qui le prend, combien il en prend et la date du renouvellement est calculée par la pharmacienne.

Des abus, des tricheurs, il y en a toujours eu ... je serai curieuse de savoir combien se sont drogués avec ? et pourquoi nous malades serions pénalisés. Je trouve que la délivrance par ordonnance sécurisée et les enregistrements qui se font avec est une bonne chose.


Si tu avais lu le rapport que j'ai collé en lien dans mon message précédent tu as des données chiffrées...

En 2010, 2 876 comprimés ont été saisis lors de 24 saisies, 2 168 comprimés lors de 29 saisies en 2009, 43 623 comprimés lors de 41 saisies en 2008 et 178 comprimés lors d’une saisie en 2007. Sur le plan international, les données mentionnent une filière active d’exportation entre la France et le Maroc. Deux saisies ont été effectuées au Maroc en 2010 (14 356 comprimés et 7 560 comprimés).


Egalement :
Le 17 mars 2011, la chambre de discipline du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a prononcé
à l’encontre d’un pharmacien titulaire une interdiction définitive d’exercer la pharmacie, notamment pour vente massive
de Rivotril®. De nombreuses anomalies de facturation ont été révélées par une étude de la Caisse primaire d’assurance maladie locale faisant état de facturation de médicaments non prescrits, du non respect de la réglementation des substances vénéneuses, ainsi que du renouvellement de médicaments hypnotiques et anxiolytiques au delà des délais réglementaires.
Par ailleurs, la chambre de discipline du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a relevé des ventes de Rivotril® en quantité anormale, avec une moyenne de 800 boîtes par mois sur une période de dix-huit mois.
Ces délivrances, faites au bénéfice des deux mêmes personnes sur présentation d’ordonnances émanant de prescripteurs étrangers, ont été ensuite poursuivies en l’absence de toute prescription.


Christine64 a écrit:J'ai suivi depuis le départ cette "affaire" Rivotril ; je suis même à l'initiative de l'information dans l'association qui était là "à l'époque" ....

Pour moi, mais je peux me tromper ce médicament est peu onéreux, et il y a autre chose "là-dessous", une affaire financière laboratoire/médecins spécialistes/et va savoir politique aussi.


C'est bien d'avoir des croyances, c'est mieux de pouvoir prouver ce qu'on avance, non ? Je ne suis pas particulièrement pro-médicament, mais la mise sous ordonnance sécurisée ne profite pas au labo qui fabrique le médicament (ordonnance sécurisée = moins de ventes). Pour les neurologues, je ne pense pas que quelques rendez-vous en plus par an et par médecin pour renouveler du Rivotril va changer drastiquement leur condition de vie...

Synthétiser une molécule chimiquement ça ne coute pas grand chose, ce qui coute cher c'est la R&D. Le "prix" d'un médicament n'est pas fixe, le même médicament a un prix différent (et donc une rentabilité différente) selon les pays, en particulier lorsque les prix sont négociés à cause de l'existence d'un système de caisse publique de sécu.

Par contre ce qui parait plus intéressant c'est de se demander pourquoi le traffic a explosé en France à partir de 2010, et là on se rend compte que c'est suite à l'abandon par le labo (Roche) de la vente du rivotril dans les pays du maghreb, pour des raisons commerciales...
H - 33 ans
Coccygodynie - 02/15 - Cède après kiné sur 6 mois
Protrusion L5-S1 - 03/16
Perte de la sensation du passage des selles - 04/16
NP bilaterale - Aubagne - 09/16
Infiltrations x2 11/16
Syndrome myofascial Aix 03/17
Tt : Laroxyl, Lyrica, acupan, osthéopathie, tens, compléments alimentaires
chenonceau
 
Messages: 78
Enregistré le: Dim 14 Aoû 2016 17:36
Localisation: 31

Re: RIVOTRIL

Messagepar Juline » Ven 9 Juin 2017 09:01

Bonjour à tous
Merci pour tous ces renseignements su le Rivotril, mon médecin et psychiatre m'avaient expliqué tout ça sans entrer autant dans les détails.
Je n'ai pas lancé ce sujet pour créer une polémique mais pour savoir si certaines personnes le prenaient encore et étaient soulagées par ce médicament.
Moi je l'ai pris plusieurs années pour d'autres douleurs neurologiques et il me soulageait bien mais je n'avais pas encore cette névralgie clunéale qui est beaucoup plus douloureuse que ce que j'avais auparavant.
Quant à l'aval du neurologue, c'est lui qui décidera s'il me l'autorise ou non le 27 juin.
Merci pour vos réponses.
Prenez soin de vous.
Névralgie clunéale diagnostiquée par le Dr L..at au CHU de Nantes en 2016 après 3 années d'errance médicale Echec Laroxyl Lyrica Tramadol Tens Infiltrations anti-douleurs ... etc
Juline
 
Messages: 106
Enregistré le: Mar 10 Mar 2015 21:18

Re: RIVOTRIL

Messagepar Christine64 » Ven 9 Juin 2017 12:03

Le premier lien n'amène pas vers le Rivotril, j'ai lu et relu et l'on ne voit pas indiqué le clonazépam !

Quant aux autres, les abus ont été effectivement dénoncés pour le Magrheb, mais pour ici non sauf probablement quelques malins qui ont l'habitude de tricher.

si on regarde le nombre de saisies, franchement c'est bien peu au regard de la consommation probable du Rivotril.

Lorsque je parle d'ordonnance sécurisée, c'est pour empêcher cela justement et c'est très très bien ainsi.

Pour quelques drogués, tricheurs, revendeurs on prive les malades qui en ont vraiment besoin de l'avoir. Les neurologues ont ouvert leur parapluie s'y protégeant d'éventuels procès parce qu'ils le délivraient à des patients non hépileptiques. C'est cela qui leur fait peur.

D'autres "qui en ont" .... savent très bien que le Rivotril a un effet bénéfique sur nos douleurs et "prennent le risque" de le délivrer sur ordonnance sécurisée. Moi je trouve que ces derniers prennent en considération nos douleurs et savent, par expérience, que ce médicament a un effet sur l'intensité de nos douleurs.

Le fait que cela soit depuis plusieurs années sur ordonnance sécurisée empêche au moins une partie de trafic et donne à la pharmacie, à la SS l'assurance que tel malade consomme ce produit puisqu'il y a un enregistrement drastique à chaque délivrance.

Je trouve que c'est bien ainsi.

Des neurologues qui nous l'ont prescrit lorsqu'ils ont diagnostiqué la maladie ont décidé du jour au lendemain de ne plus le faire alors que toutes les précautions pour les protéger, pour nous protéger, pour éviter tout trafic ont été prises (ordonnance sécurisée). Alors oui il y aura toujours des filous pour trouver une brèche.

En tout cas l'ensemble des documents pour lesquels tu as mis un lien donne des dates qui nous amènent entre 8 à 10 ans en arrière. Les choses pour moi ont dû changer entre temps.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas eu de trafic, mais je dis que pour ceux qui en ont vraiment besoin, qui sont honnêtes, qui sont suivis par des spécialistes, qui sont enregistrés en pharmacie et bien c'est bien et tant mieux pour tous les malades qui peuvent l'avoir grâce au courage de certains spécialistes.

C'est mon point de vue, je ne dis pas que je détiens la vérité. C'est mon ressenti et je dis "oui, il y a des "courageux" et "qui en ont" pour nous aider parce qu'eux ils savent qu'ils peuvent nous apporter un mieux et ne nous laissent pas sans "rien" avec nos douleurs. Merci à eux.

Ceci dit, bien sûr il ne faut pas en abuser.
début maladie 2007 - diagnostiquée NP en 2008 - Ne supporte aucun médicament- Tramadol, Rivotril et Tens.NP confirmée janvier 2014 - confirmation à Nantes en mai 2014 NP et NC - pas opérée.
Janvier 2015 suivie à Toulouse à l'hôpital PPR pour éventuel implant d'un NS. Depuis plus de nouvelles de Toulouse
Christine64
 
Messages: 1582
Enregistré le: Lun 7 Avr 2014 16:26

Re: RIVOTRIL

Messagepar chenonceau » Ven 9 Juin 2017 15:27

Juline : Je tiens à préciser que c'est une discussion cordiale et pas une polémique hein :)

Christine, je te remets le lien : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/b2fb75f473939d0e4f5cdf8c2c46d59f.pdf

Chapitre 5, Page 18 : EVALUATION DU POTENTIEL D’ABUS ET DE DEPENDANCE DU RIVOTRIL® (CLONAZEPAM).

En fait je crois que je commence à comprendre où tu veux en venir ! D'après toi seuls quelques neurologues acceptent de prescrire du rivotril à des patients non épileptiques c'est bien ça ? Et ils prendraient un risque soit disant en cas de procès ? De ce qu'il me semble, ordonnance sécurisée ou pas, prescrire du Rivotril pour des douleurs neurologiques est un peu réflexe immédiat de neurologue, j'ai jamais eu l'impression qu'ils se limitaient sur ce médicament. L'ordonnance sécurisée c'est pour éviter qu'on puisse falsifier ce qu'ils ont prescrit (dose, durée du traitement,...) mais ça ne change pas les indications du médicament à priori. Si ils en prescrivaient avant ils continueront à en prescrire. Si un neurologue refuse de le prescrire c'est qu'il ne pense pas que ca soit indiqué, ordonnance sécurisée ou pas...

Tu crois vraiment que la sécu a les moyens de détecter une boite prescrite hors périmètre de l'AMM ? Y'a 600 000 personne a qui on prescrit du rivotril chaque année... Si tu as 1 exemple de procès fait à un neurologue pour délivrance de rivotril comme anti douleur je suis preneur... Je pense que tu "idéalises" beaucoup le fonctionnement et la capacité de contrôle de la sécu ! Ordonnance sécurisée = ordonnance sur un papier spécial moins facilement falsifiable et écrite en toutes lettres pour les dosages et la durée. C'est tout. Y a pas un mec de la sécu qui vérifie l'ordonnance chaque fois qu'une boite de rivotril est vendue...

Si un neurologue te dit qu'il ne prescrit jamais de rivotril à quelqu'un d'autre qu'un épileptique, change de neurologue...
H - 33 ans
Coccygodynie - 02/15 - Cède après kiné sur 6 mois
Protrusion L5-S1 - 03/16
Perte de la sensation du passage des selles - 04/16
NP bilaterale - Aubagne - 09/16
Infiltrations x2 11/16
Syndrome myofascial Aix 03/17
Tt : Laroxyl, Lyrica, acupan, osthéopathie, tens, compléments alimentaires
chenonceau
 
Messages: 78
Enregistré le: Dim 14 Aoû 2016 17:36
Localisation: 31

Suivante

Retourner vers Les traitements

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron