Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Expérience personnelle, résultat, réflexion...

Modérateur: cousin54

Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Messagepar zizouche » Lun 31 Juil 2017 08:30

Chers tous,

Je tenais ici à vous faire part de mon expérience pour que vous sachiez que c'est possible de ne plus souffrir de cette pathologie après chirurgie à Aubagne. Je trouve en effet que les gens qui témoignent en post-op sont trop peu nombreux une fois qu'ils vont mieux, quant moi j'allais mal j'étais à la recherche constante de témoignages positifs et me suis jurée que si j'allais moi aussi mieux je témoignerais pour donner de l'espoir à ceux qui cherchent des réponses.

Bref résumé de mon parcours :
Terrain : problèmes de lombaires et de sciatiques un accouchement par voie basse difficile coxis déplacé à deux reprises.

Fin 2014 je fais une grosse chute sur le coxis, dont je vais mettre plusieurs mois à me remettre. Printemps 2015 je ressens des gênes urinaires type infection et des gênes vaginales que je crois être des mycoses de mars à août je me traite quasiment en permanence sans succès, puis arrive les brûlures dans le vagin et en urinant de manière quasi permanente puis lors des rapports sexuels.

Début 2016 je ressens une douleur violente sur la pointe de mon coxis qui m'empêche de me mettre en appuis dessus je consulte mon médecin qui me donne divers et multiples anti-douleurs et inflammatoires sans succès, je commence à sillonner le web et je tombe assez rapidement sur la névralgie pudental j'ai déjà plusieurs symptômes , je vois ostéo, par voie interne (vaginale en Suisse) et externes sans succès, acupuncteur, IRM etc... rien, en juin 2016 je décide de passer au piqures (anti-douleur, anti-inflammatoire) en ayant eu pour des problèmes de dos dans le passé et vu le résultat je me dis que cela va fonctionner. En réalité pas du tout, au fil des injections ma fesse gauche se paralyse je n'ai plus aucune sensibilité apparaît une douleur violente le long de la fesse côté gauche bien sûre ma douleur coxis est toujours là, une nuit de juin 2016 je me retrouve avec des douleurs et brûlures tellement fortes et le sphincter qui spasme tout seul plus de sensibilité que je prends peur et pars aux urgences.

Là je tombe sur un médecin urgentiste qui connait la pathologie et qui me diagnostique une NP il me donne cortisone qui a aucun effet la crise est tellement forte puis il m'aiguille sur une infiltration sous scan que je pratiquerais une semaine après auprès d'un spécialiste, cette infiltration est faite à l'aveugle puisque mon nerfs est probablement coincé mails le principe et de piquer en haut de la pince ligamentaire et dans le canal d'hadckok aucun résultat bien sûre. Le radiologue qui me fait l’infiltration m'aiguille alors sur le lyrica je repars donc de ce pas chez mon généraliste qui me prescrit ce médicament malheureusement je ne le supporte pas je suis un vrai zombie devenue complètement insomniaques avec des douleurs très peu diminuées on me baisse les doses de lyrica et on complémente avec du laroxyl le cocktail est un peu plus supportable mais mes douleurs sont toujours là.

Durant tout ce temps je sillonne toujours la toile en espérant trouver LA SOLUTION miracle puis à cette même période je tombe sur les travaux du docteur DB à Aubagne qui sont très encourageants, mais je ne suis pas prête à passer le pas de l'opération peur de l'opération de l’anesthésie de suite et du peu d'info post-op que je trouve sur la toile je me dis que cela va passer que ce nerf va se décoincé tout seul utopie ...

Entre août et début septembre 2016 je connais une légère d'accalmie ou je m'habitue à souffrir je ne sais pas trop, je suis l'ombre de moi-même je ne supporte plus rien ni personne je suis usée par la doubleur physiquement et moralement, je suis aigrie bref l'enfer je ne tiens plus assise alors que mon travail me force à l'être en permanence, les trajets en voiture deviennent impossible je ne dors plus la nuit, la douleur me réveille, des paresthésies permanentes décharges électriques et douleurs multiples et variées rythment mon quotidien, ma vie sexµelle est réduite au néant puisque les rapports me sont devenus insupportables.

Je me résigne et prends rdv fin octobre à Aubagne, je m'y rends fin janvier le verdict tombe mon nerf est altéré et coincé il ne réagis plus à gauche à l'écho doppler plus de circulation du côté gauche à droite je commence à avoir les premiers signes de dégradation qui ne se font pas encore sentir physiquement. Il me propose une infiltration je lui dit hors de question opérez-moi le plus vite possible jamais j'aurais pensé dire ça.

Je suis opérée le 27 mars 2017 hospitalisée jusqu'au 28 mars et passe ensuite 10 jours en maison de repos à Peypins, je ne pouvais pas rentrer j'habite à 600kms d'Aubagne et le docteur déconseille vivement la position assise durant un bon moment de toute façon je ne tiennais pas assise.

Le post- op est dur douloureux, il faut en avoir conscience, je rentre le 6 avril chez moi et c'est très en dent de scie déjà que le moral en prends un coup je me dis que j'ai fais une erreur pendant un mois je passe toutes mes journées couchée puis mi-mai je reprends le travail à mi-temps c'est difficile j'ai mal au coxis et cette douleur est diffuse différente d'avant l'opération mais toujours là mais les douleurs de la NP disparaissent peu à peu plus les paresthésies aussi je tiens de plus en plus assise bref l'évolution est lente mais bien là...

Je vois le médecin fin juin pour bilan et écho, pour lui je suis guérie à 90% niveau circulatoire tout est ok, pas d'inflammation mon nerfs est nickel, seul subsiste cette douleur au coxis pour ça j'ai droit à une infiltration qui m'a soulagée et la douleur diminue de jour en jour, j'applique aussi différente technique paramédicale type kinésiologie et prise de plantes, réflexologie etc....

je viens de franchir le cap des 4 mois et je n'ai quasi plus de douleur je remercie le docteur DB qui m'a juste permis de reprendre une vie normal de pouvoir rester assise sans douleur.

Si vous souffrez n'hésitez pas contacter-le, c'est un médecin d'une rare humanité et très compréhensif ne vous bloquez pas pour la distance comme je l'ai dis plus haut j'habite à 600kms d'Aubagne, je suis seule avec deux enfants mais pas complètement autonomes et bien qu'ils soient grands je ne voulais pas me faire opérer si loin et rester loin de chez moi plus de 10 jours. Je suis arrivée au point de non retour et je ne regrette rien. Lisez ces travaux,le taux de réussite est très bon. J'ai de plus rencontré des gens formidables opérés le même jour que moi avec qui j'ai tissé des liens d'amitiés très forts nous sommes au quatre coins de la France et nous sommes vu il y a 15 jours et nous revoyons en octobre nous nous écrivons tous les jours depuis notre retour de Peypins et on se soutiens la bonne nouvelle eux vous bien aussi leurs nerfs sont guéris plus compressés même si nos évolutions ne sont pas similaires ils sont guéris aussi.

En espérant que ces quelques lignes serviront à rassurer ou renseigner des personnes en déshérence, je livre ici un message d'espoir à qui voudra bien le lire.

Belle journée
Zizouche
zizouche
 
Messages: 14
Enregistré le: Mar 21 Mar 2017 08:43

Re: Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Messagepar Edith » Lun 31 Juil 2017 13:14

Merci merci Zizouche de ce beau message d'espoir, vraiment heureuse pour toi. Amicalement Edith
NP côté gauche,EMG positif février 2017,scanner ok, Neurontin en sevrage, ostéopathe, rééducation périnéale par sage femme,acupuncture, Win Back (anti douleur)
Edith
 
Messages: 147
Enregistré le: Lun 27 Fév 2017 13:44
Localisation: Nimes

Re: Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Messagepar bego1806 » Mar 1 Aoû 2017 15:59

Très heureuse pour tout Zizouche je croise les doigts pour que ça dure bravo amicalement annie
np evoquee par gyneco lyrica 100. bien calmee vu neuro confirme névralgie propose cymbalta+lyrics IRM petit bassin +osteo commence ,pense a un echodoppler rdv aix en aout grosse amelioration pendant presque 1 mois avec osteo cymbalta syndrome myofascial dr B aix kine etirements
bego1806
 
Messages: 57
Enregistré le: Sam 25 Fév 2017 09:55
Localisation: nice tende

Re: Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Messagepar margarita » Mer 2 Aoû 2017 11:47

Merci Zizouche pour ce message plein d'espoir, cela fait du bien d'entendre que quelqu’un va mieux et je suis très continente pour toi.
Je me suis permise de t'envoyer un message mp
Amicalement
margarita
 
Messages: 58
Enregistré le: Mar 26 Avr 2016 14:35

Re: Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Messagepar norita » Sam 2 Mar 2019 23:15

zizouche a écrit:Chers tous,

Je tenais ici à vous faire part de mon expérience pour que vous sachiez que c'est possible de ne plus souffrir de cette pathologie après chirurgie à Aubagne. Je trouve en effet que les gens qui témoignent en post-op sont trop peu nombreux une fois qu'ils vont mieux, quant moi j'allais mal j'étais à la recherche constante de témoignages positifs et me suis jurée que si j'allais moi aussi mieux je témoignerais pour donner de l'espoir à ceux qui cherchent des réponses.

Bref résumé de mon parcours :
Terrain : problèmes de lombaires et de sciatiques un accouchement par voie basse difficile coxis déplacé à deux reprises.

Fin 2014 je fais une grosse chute sur le coxis, dont je vais mettre plusieurs mois à me remettre. Printemps 2015 je ressens des gênes urinaires type infection et des gênes vaginales que je crois être des mycoses de mars à août je me traite quasiment en permanence sans succès, puis arrive les brûlures dans le vagin et en urinant de manière quasi permanente puis lors des rapports sexuels.

Début 2016 je ressens une douleur violente sur la pointe de mon coxis qui m'empêche de me mettre en appuis dessus je consulte mon médecin qui me donne divers et multiples anti-douleurs et inflammatoires sans succès, je commence à sillonner le web et je tombe assez rapidement sur la névralgie pudental j'ai déjà plusieurs symptômes , je vois ostéo, par voie interne (vaginale en Suisse) et externes sans succès, acupuncteur, IRM etc... rien, en juin 2016 je décide de passer au piqures (anti-douleur, anti-inflammatoire) en ayant eu pour des problèmes de dos dans le passé et vu le résultat je me dis que cela va fonctionner. En réalité pas du tout, au fil des injections ma fesse gauche se paralyse je n'ai plus aucune sensibilité apparaît une douleur violente le long de la fesse côté gauche bien sûre ma douleur coxis est toujours là, une nuit de juin 2016 je me retrouve avec des douleurs et brûlures tellement fortes et le sphincter qui spasme tout seul plus de sensibilité que je prends peur et pars aux urgences.

Là je tombe sur un médecin urgentiste qui connait la pathologie et qui me diagnostique une NP il me donne cortisone qui a aucun effet la crise est tellement forte puis il m'aiguille sur une infiltration sous scan que je pratiquerais une semaine après auprès d'un spécialiste, cette infiltration est faite à l'aveugle puisque mon nerfs est probablement coincé mails le principe et de piquer en haut de la pince ligamentaire et dans le canal d'hadckok aucun résultat bien sûre. Le radiologue qui me fait l’infiltration m'aiguille alors sur le lyrica je repars donc de ce pas chez mon généraliste qui me prescrit ce médicament malheureusement je ne le supporte pas je suis un vrai zombie devenue complètement insomniaques avec des douleurs très peu diminuées on me baisse les doses de lyrica et on complémente avec du laroxyl le cocktail est un peu plus supportable mais mes douleurs sont toujours là.

Durant tout ce temps je sillonne toujours la toile en espérant trouver LA SOLUTION miracle puis à cette même période je tombe sur les travaux du docteur DB à Aubagne qui sont très encourageants, mais je ne suis pas prête à passer le pas de l'opération peur de l'opération de l’anesthésie de suite et du peu d'info post-op que je trouve sur la toile je me dis que cela va passer que ce nerf va se décoincé tout seul utopie ...

Entre août et début septembre 2016 je connais une légère d'accalmie ou je m'habitue à souffrir je ne sais pas trop, je suis l'ombre de moi-même je ne supporte plus rien ni personne je suis usée par la doubleur physiquement et moralement, je suis aigrie bref l'enfer je ne tiens plus assise alors que mon travail me force à l'être en permanence, les trajets en voiture deviennent impossible je ne dors plus la nuit, la douleur me réveille, des paresthésies permanentes décharges électriques et douleurs multiples et variées rythment mon quotidien, ma vie sexµelle est réduite au néant puisque les rapports me sont devenus insupportables.

Je me résigne et prends rdv fin octobre à Aubagne, je m'y rends fin janvier le verdict tombe mon nerf est altéré et coincé il ne réagis plus à gauche à l'écho doppler plus de circulation du côté gauche à droite je commence à avoir les premiers signes de dégradation qui ne se font pas encore sentir physiquement. Il me propose une infiltration je lui dit hors de question opérez-moi le plus vite possible jamais j'aurais pensé dire ça.

Je suis opérée le 27 mars 2017 hospitalisée jusqu'au 28 mars et passe ensuite 10 jours en maison de repos à Peypins, je ne pouvais pas rentrer j'habite à 600kms d'Aubagne et le docteur déconseille vivement la position assise durant un bon moment de toute façon je ne tiennais pas assise.

Le post- op est dur douloureux, il faut en avoir conscience, je rentre le 6 avril chez moi et c'est très en dent de scie déjà que le moral en prends un coup je me dis que j'ai fais une erreur pendant un mois je passe toutes mes journées couchée puis mi-mai je reprends le travail à mi-temps c'est difficile j'ai mal au coxis et cette douleur est diffuse différente d'avant l'opération mais toujours là mais les douleurs de la NP disparaissent peu à peu plus les paresthésies aussi je tiens de plus en plus assise bref l'évolution est lente mais bien là...

Je vois le médecin fin juin pour bilan et écho, pour lui je suis guérie à 90% niveau circulatoire tout est ok, pas d'inflammation mon nerfs est nickel, seul subsiste cette douleur au coxis pour ça j'ai droit à une infiltration qui m'a soulagée et la douleur diminue de jour en jour, j'applique aussi différente technique paramédicale type kinésiologie et prise de plantes, réflexologie etc....

je viens de franchir le cap des 4 mois et je n'ai quasi plus de douleur je remercie le docteur DB qui m'a juste permis de reprendre une vie normal de pouvoir rester assise sans douleur.

Si vous souffrez n'hésitez pas contacter-le, c'est un médecin d'une rare humanité et très compréhensif ne vous bloquez pas pour la distance comme je l'ai dis plus haut j'habite à 600kms d'Aubagne, je suis seule avec deux enfants mais pas complètement autonomes et bien qu'ils soient grands je ne voulais pas me faire opérer si loin et rester loin de chez moi plus de 10 jours. Je suis arrivée au point de non retour et je ne regrette rien. Lisez ces travaux,le taux de réussite est très bon. J'ai de plus rencontré des gens formidables opérés le même jour que moi avec qui j'ai tissé des liens d'amitiés très forts nous sommes au quatre coins de la France et nous sommes vu il y a 15 jours et nous revoyons en octobre nous nous écrivons tous les jours depuis notre retour de Peypins et on se soutiens la bonne nouvelle eux vous bien aussi leurs nerfs sont guéris plus compressés même si nos évolutions ne sont pas similaires ils sont guéris aussi.

En espérant que ces quelques lignes serviront à rassurer ou renseigner des personnes en déshérence, je livre ici un message d'espoir à qui voudra bien le lire.

Belle journée
Zizouche



bonjour zizouche ,

stp dis moi est ce que tu vas tjrs bien et m'encourages tu à m'opérer avec de B. ayant le meme cas que toi merci je suis du quebec j'ai deja consulté de B. ..
norita
 
Messages: 1
Enregistré le: Lun 11 Juin 2018 17:14

Re: Suites opération Aubagne, plûtot satisfaisantes

Messagepar PAULETTE » Jeu 6 Juin 2019 05:24

Bonjour
Pouvez nous dire si vous allez bien aujourd'hui.
Estimez vous être guerrie à 100%.
Nous attendons tous votre réponse.
Ce mail nous donne beaucoup d'espoir
Bonne continuation
PAULETTE
 
Messages: 27
Enregistré le: Jeu 30 Mai 2019 05:54


Retourner vers La chirurgie

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité