Maladie similaire à la NP ?

Hémorroïde, endométriose, syndrome du piriforme...

Modérateur: cousin54

Maladie similaire à la NP ?

Messagepar Odin » Jeu 11 Oct 2018 12:01

Bonjour/bonsoir à tous,

avant de commencer, je dois préciser que je n'ai sûrement pas une névralgie pudendale (je ne suis pas très bien entouré au niveau des médecins et du coup, j'ai énormément de questions par rapport à mes symptômes qui restent, hélas, sans réponse...) mais je me permets de vous dire que je respecte énormément le courage dont vous faites preuve.
Moi ça ne fait que 6 mois que j'ai ces symptômes et j'en ai déjà marre que les médecins ne m'aident pas/ne m'écoutent pas.

Alors, tout à débuter il y a 6 mois avec deux symptômes assez contraignants : Douleur testicules (la région au dessus), sensation de lancements à l'aine.
J'ai déjà eu une torsion testiculaire l'année passée (les deux testicules ont été fixés mais on m'a dit que ça pouvait revenir) donc quand j'ai eu ces douleurs, je me suis dit "ça recommence", je fonce aux urgences et on me dit que c'est sans doute une inflammation, on me prescrit donc des anti-inflammatoires. Le lendemain, je vais voir mon médecin traitant qui me dit plus ou moins la même chose, ils penchent donc tous +- pour une orchi-épididymite. En attendant de voir si le traitement fait effet, d'autres symptômes se sont ajoutés dont la brulure/picotements en urinant.

7 jours après avoir prit des anti-inflammatoires 2x par jour, horrible sensation de lourdeur au niveau de l'estomac : je passe ma journée à vomir et je ne peux rien avaler pendant les 12 prochaines heures... Le lendemain, je peux manger à nouveau, mais en ayant encore la sensation de lourdeur (en beaucoup moins intense), La situation commençant à empirer, on me prescrit cette fois des antibiotiques (j'en ai pris 3 différents, les symptômes sont toujours là).
Je prends rendez vous chez l'urologue qui m'avait opéré de la torsion, et j'ai un rendez vous... 3 mois après. Analyse d'urine, prise de sang, spermoculture = tout est négatif. Pour lui ce n'est pas infectieux.

Il n'y a plus que deux solutions : soit c'est un problème de dos (il m'a dit que le soucis de dos en lui même ne peut pas causer ce genre de soucis mais que c'est si ça irradie les nerfs,.. ça peut me faire ce genre de symptômes) et les nerfs en eux même.
Je prends rendez vous chez une spécialiste du NP.
Pour elle, je n'ai pas de NP pour une raison très simple, la douleur n'augmente pas quand je suis assis (les symptômes principaux, qui sont les douleurs testicules/à l'aine, s'intensifient quand je fais certaines actions debout. Quand je m'assis/ me couche, ça va mieux).

Et voila ma situation, je suis perdu avec beaucoup de symptômes, et personne n'a l'air de trop savoir ce que j'ai... J'ai pris rendez vous avec un physiothérapeute et j'attends donc impatiemment d'écouter ce qu'il a à me dire. Je me suis dit que comme la majorité des gens qui sont atteint par cette maladie ont du voir beaucoup de spécialistes, ils pourraient peut-être m'aider. Merci d'avoir prit le temps de me lire, voila la liste des symptômes, peut-être que ça pourrait vous aider à me répondre :

Signes urologiques :

-Brulures/picotements à la miction (souvent au début, rarement à la fin)
-Douleur/gène à l'aine (tout le temps)
-Réelle sensation de brulure à l'aine (quand je suis en mouvement = debout/marche/...)
-Apparition de petite boule à l'aine que je peux faire bouger en appuyant dessus (elles sont situés sur le "V" et un peu en dessous).
-Douleur à l'épididyme (souvent)
-Envie d'uriner plus souvent (toute la journée)
-Sorte de "décharge électrique" qui me parcourt les testicules/la verge (très rare)
-Petite ligne (comme une griffe) apparue sur mon pénis après une mastµrbat:on
-Mal de ventre au côté gauche, et quand j'appuie dessus, douleur sur le testicule du même côté (ce n'est arrivé qu'une fois)


Signes sexuels

-Brulures à l'éjacµlation (à chaque fois + gland qui brûle les prochaines minutes après la sortie du sp£rm£)
-Éjaculation incontrôlable (très souvent, d'ailleurs la majorité des urologues ont douté de ce symptômes en me disant que c'était à cause du stress. Alors que je suis célibataire...)


Signes gastriques :

-Troubles intestinaux (tout le temps, depuis que j'ai mon problème, je ne vais plus à selle normalement => Ce ne sont que des morceaux, ou de la dysenterie et je dois forcer comme un malade pour faire sortir tout ça, bien qu'il y ai une très grosse amélioration comparé au début)
-Sensation de lourdeur constante à l'estomac + horrible envie de vomir après avoir trop mangé (avant quand j'avais bien mangé, je me sentais bien, maintenant je suis obligé de manger plus souvent et par petite quantité)


Problème de dos ? :

-J'ai une douleur assez étrange en dessous des lombaires, comme si j'avais forcé sur le dos mais un tout petit peu plus bas. Avec quelques recherches, j'ai cru comprendre que l'endroit était l'os iliaque.
-Douleur derrière les genoux (quand je les plie à fond, ou de temps en temps sans raison mais grosse amélioration depuis le début)
-Douleur aux tendons d’Achille (très rare)
-Douleur en dessous des fesses (un jour j'ai fait un bowling, je prenais appui sur ma jambe gauche et j'ai eu des sensations de courbatures un peu en dessous de la fesse gauche).

Je vous remercie de m'avoir lu, je vous souhaite une bonne journée.
Odin
 
Messages: 1
Enregistré le: Sam 29 Sep 2018 19:31

Retourner vers Associées, secondaires ou consécutives à la névralgie pudendale

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron