Nevralgie pudendale et cancer des ovaires

Consultations spécialisées, auscultations, EMG

Modérateur: cousin54

Nevralgie pudendale et cancer des ovaires

Messagepar catherinerichard » Mer 27 Mar 2019 19:55

Suite à de fortes douleurs anales (décharges électriques), mon médecin traitant m'a orienté sur plusieurs proctologues dont un qui a reconnu les symptomes et m'a à son tour orienté sur un spécialiste du nerf pudendal.
Diagnostiquée pour une compression du nerf pudendal j’ai été opérée par ce spécialiste renommé. Cette opération ne m’a pas soulagée et j’en ai fait part au médecin sans réaction de sa part. Environ 12 mois plus tard j’ai été diagnostiquée d’un cancer des ovaires stade 4. Les tumeurs faisaient plus de 10 cms chacune. Opérée de ces tumeurs les douleurs associées à la compression ont disparues. Elles étaient sans aucun doute possible à l’origine des compressions mais elles n’ont pas été ni détectées ni même recherchées par le médecin. J’ai contacté le médecin qui m'avait opérée mais celui-ci refuse bien sur d’envisager toute responsabilité.
L'objet de ce témoignage n'est pas de mettre en accusation ce médecin mais de poser une alerte à tout ceux et celles qui consulte ce site pour leur dire de RECHERCHER les causes de compression. A l’époque j’avais posé la question au médecin qui m’avait répondu avec beaucoup de désinvolture que « ça arrive, on sait pas pourquoi »……Personnellement cette désinvolture va me coûter la vie à court terme car un cancer stade 4, c’est 90 % de mortalité dans les 5 ans. J'ai 52 ans.

J'espère que vous publierez ce témoignage et qu'il permettra d'alerter les patients et de mettre un peu plus de professionnalisme chez des médecins qui soignent "à la chaine" sans plus se poser de question sur les sources du mal qu'ils traitent . Alors oui le docteur que j'ai consulté est trés gentil, très humain comme on le voit sur de nombreux forum mais la gentillesse ne suffit pas, il faut aussi rester professionnel. Une simple échographie abdominale m'aurait sauvée la vie.

Catherine Richard
catherinerichard
 
Messages: 1
Enregistré le: Lun 25 Fév 2019 08:42

Re: Nevralgie pudendale et cancer des ovaires

Messagepar helene pf » Mer 27 Mar 2019 21:21

Tu as raison de rappeler qu'avant de diagnostiquer une "np" , il faut faire des analyses , divers examens, radios, scanner,IRM etc... afin d'éliminer toute autre pathologie .
Le diagnostic "np" peut être envisagé lorsque toute autre cause a été écartée .

C'est aussi pour cela que le parcours vers "le" diagnostic est long !
merci pour ton témoignage qui rappelle qu'il ne faut pas penser tout de suite "np" ! il y a bien d'autres pathologies qui ont un peu les mêmes symptômes.
73 ans.NP depuis 1999,( douleurs occasionnelles + anciennes) opérée D et G à Nantes en 2002, .. 40 à 50% d'amélioration venue très lentement. Douleurs restantes gérables + syndrome intestin irritable =>peu de voiture , position assise réduite,avec coussin.( rivotril + paroxétine + relaxation/jour )
helene pf
 
Messages: 376
Enregistré le: Jeu 1 Mai 2014 16:07
Localisation: Nantes

Re: Nevralgie pudendale et cancer des ovaires

Messagepar Louise2Ps » Mar 9 Avr 2019 21:40

Bonjour Catherine,
OUI tu as raison de faire ce témoignage en poussant les Membres du Forum à comprendre la raison de la NP... car parfois une tumeur importante de 15 cm de diamètre (comme j'ai eue mais bénigne) peut en être à l'origine...conjointement avec les 2 interventions chirurgicales qui ont suivi... (ablation de la tumeur puis de l'utérus en stade pré cancéreux...). Une péridurale ratée a atteint ma moelle épinière en me bloquant la vessie (je dois me sonder...) et en compliquant la marche (j'ai besoin d'un fauteuil roulant) donc outre le nerf pudendal, les racines sacrées et lombaires sont atteintes avec un impact sur les nerfs des jambes (clunéal, tibial, fémoral etc.). C'est un coma qui a permis de dépister la tumeur qui en comprimant mon rein droit a provoqué une septicémie par infection du rein et j'ai failli mourir à 40 ans... Or, j'avais des douleurs très importantes depuis mes 15 ans mais aucun gynéco (j'en ai consulté 7...) n'ont voulu prescrire le scanner pelvien...

Maintenant, si on en revient à toi avec un cancer des ovaires plus difficile à soigner qu'un cancer du sein ou de l'utérus... j'espère que tu es prise par une bonne équipe dans un centre hospitalier de pointe... et que l'on t'épargne toutes douleurs inutiles... Ton combat doit être bien rude je l'imagine en partie mais pas complètement car comment être à ta place et comprendre ce que tu endures... J'entends bien ta défiance vis à vis des médecins ayant subi la même chose mais avec des conséquences moins graves même si j'ai frôlé la mort en ayant du aller en réanimation etc.

Ne reste pas isolée, si tu as besoin d'échanger... n'hésite pas : frogmdw@gmail.com

Le cancer de l'ovaire est difficile à soigner mais peut-être seras tu dans les 10% des cas où tu pourras avoir une rémission complète... Je n'avais que 10% de chance de sortir de mon coma... et cela l'a fait... On ne sait jamais ce que cela peut donner... L'important est de te construire une vie où tu peux te faire plaisir et partager de la joie avec tes proches. C'est clair qu'il faut que tu bénéficies de soins d'un centre anticancer de pointe.

Encore merci pour ton témoignage.
Bien amicalement,
Louise.
F - 54 ans /2004-05 Tumeurs pelviennes, syndr queue de cheval (péridurale)
2013 Neurovessie, autosondages, paraparésie flasque fauteuil roulant
2018 - 19 NP bilatérale, moelle épinière atteinte : neurostim possible?
Ttt : Coussin!!! Lyrica, Laroxyl, Xatral, kiné pr le confort.
Louise2Ps
 
Messages: 92
Enregistré le: Mer 17 Jan 2018 01:13
Localisation: Nord - Lille


Retourner vers Le diagnostic

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités