douleurs coccygiennes , diagnostic

Consultations spécialisées, auscultations, EMG

Modérateur: cousin54

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar PAULETTE » Mar 29 Oct 2019 19:20

Bonjour Alex
L'infiltration s'est bien passée sous radio, il parait que j'ai un coccyx rigide donc infiltration à la,queue du coccyx.

Pour le moment douleurs en plus mais il parait que c'est normal, il faut,attendre 3 semaines.

Mais je n'y crois plus, d'ailleurs je ne pense plus,que je pourrais guérir un jour, juste survivre....

Je prends mon Laroxyl 12 gouttes et kiné mais sans conviction, on est laissé à l'abandon.

Bonne soirée et merci de prendre de mes nouvelles
PAULETTE
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 30 Mai 2019 05:54

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Alexandre » Lun 4 Nov 2019 12:31

Bonjour Paulette,

Contente que votre infiltration se soit bien déroulée pour vous.Croisons les doigts pour voir une amélioration.
Il ne faut pas desespérer, ni baisser les bras.
Avez-vous essayé le Cymbalta ? Franchement il a de l'effet sur moi alors pourquoi pas sur vous ?
Voilà 1 bon mois que je suis sous cet anti-depresseur et que je vais clairement mieux. J'arrive à conduire sans coussin, manger assise, ne plus avoir mal en me retournant ds mon lit la nuit, je vais globalement mieux.
Pour autant les douleurs n'ont pas totalement disparues mais elles sont fort bien diminuées. Cela me permet de refaire plein de choses que j'évitais de faire pdt 18 mois ( accepter des invitations, aller au restau, ciné, déprimer, je suis aussi moins fatiguée etc..)
Je supporte super bien ce médicament,pour le moment.

Je vois régulièrement un kiné et un podo aussi. ( ostéopathie viscérale et semelles) car à cause de mes douleurs le corps a compensé et il faut aussi "gérer" des douleurs chevilles, hanches, cervicales etc. Depuis que je porte mes semelles en seulement 48h je n'ai plus ressenti ces douleurs !!!
Tous ces ajustements me permettent vraiment d'aller mieux, et je pense que prendre le pb dans sa globalité est super important!
Si vous souhaitez que nous en parlions plus en détails donnez moi votre numéro de téléphone et je vous appellerai.
Courage
Alex.
Alexandre
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 19 Sep 2019 07:00

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Alexandre » Lun 4 Nov 2019 15:40

Je viens de lire quelque chose de très interressant, Paulette, sur le syndrome myo facial ...posté par un membre en 2016...
D'ou l'importance de suivre de séances d'ostéopathie viscérale par ostéopathe ou kiné/ostéopathe ( ce que je fais) qui vise à "défaire" les tissus (les facias) des organes les uns des autres, de façon très douce je confirme, avec un peu de gym.


Et puis , il y a autre chose, je ne sais pas si c'est plus compliqué , mais pas clair .

Quand ont dit syndrome myo-fascial , on parle de points -gachette (trigger-points ) au sein des différents muscles .

" Les trigger points sont des sortes de petits pois durs présents dans les muscles entraînent des douleurs, parfois même à distance de leur localisation " , voici une autre définition similaire :

" Un trigger point est une contraction, un noeud dans un muscle, qui a l’aspect d’une petite boule, source d‘inflammation et déclencheur de douleur dont beaucoup de personnes sont affectées sans le savoir. "

Et alors " Comment neutraliser un trigger point ?

Les trigger points ne s’en vont pas comme ils sont venus: il faut un traitement spécifique pour venir à bout de ces noeuds dans le dos.

Un trigger point se traite en appliquant une pression assez importante soit par un massage du bout des doigts (mais c’est assez difficile), soit à l’aide d’une balle en caoutchouc et d’une surface rigide (un mur), soit à l’aide d’un rouleau de massage trigger point (un rouleau de massage pour le dos avec une surface crénelée destinée à imiter la sensation d’une main pour un massage plus efficace). "

Donc , si nous on a des syndromes myo-fasciaux , on devrait masser les points -gachette , mais allez dire à qqun ici de se masser les msucles douloureux du périnée , appuyer dessus , vous allez le faire bondir tout de suite ...

J'ai l'impression que chez nous ce ne sont pas des points isolés , mais les muscles et les fascias dans leur ensemble qui sont constamment contracturés et tendus et c'est pour ça le traitement doit etre différent , "doux " . j'ai posé la question à mon " spécialste " , mais il est peu bavard : " Non, ce ne sont pas les points -gachette que je traite , c'est qque chose de différent " . pourtant il enseigne bien les tehniques myo-fasciales , il y a autre chose ...
Alexandre
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 19 Sep 2019 07:00

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar PAULETTE » Jeu 7 Nov 2019 06:24

Bonjour Alex,

Je vais revoir mon médecin traitant en attendant mon rdv de janvier avec le centre anti douleur pour revoir le traitement.

Ma kiné m'a effectivement dit de faire des massages avec une balle sur un mur pour détendre le muscle piriforme et étirements.

J'ai également parcouru les avis des uns et des autres et j'ai relevé que pour le Dr B de Aix, c'était toujours un syndrome myofasciale avec proposition de botox et que pour Nantes une NP.

Je pense que nous ne saurons jamais ce de quoi nous souffrons, il n'est pas logique d'avoir 3 diagnostiques différents.

Pour le moment je cherche surtout à diminuer mes douleurs mal placées.

Et j'applique comme beaucoup les strategies kiné osteo et médicaments AD que je ne pensais pas prendre un jour. Je n'ai jamais été depressive dans ma vie mais plutôt une battante.

Je ne pensais descendre si bas avec cette pathologie, en espérant qu'un jour je pourrais non pas guérir car ca je l'ai bien compris mais avoir moins de douleurs.

Bonne journée
PAULETTE
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 30 Mai 2019 05:54

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Lararose » Jeu 7 Nov 2019 07:52

Bonjour , moi mes douleurs au coccyx sont de plus en plus fortes depuis quelques mois. Je fais de la kiné. La sceance d ostheo lundi n a rien arrangé au contraire . Le plus dur c est la nuit. Rester sur le dos c est trop douloureux, sur les côtés c est pareil . Je ressents une douleur jusqu aux mollets. Je suis épuisée et le moral en prend un coup. Je suis allée voir un podologue et je vais porter des semelles dès demain . J espère que ça va changer quelque chose. Je ne prends aucun traitement.
Douleurs neuropatiques coccyx fesses après opération prolapsus en 2013
2 ans sous anafranil et neurontin
Chute sur les fesses en 2015
Début np en 2017 .
Douleurs lourdes pesantes et usantes
Pas de traitement . Je prends juste curcuma .
Kiné et sceances neuro structurelles
Lararose
 
Messages: 44
Enregistré le: Mer 14 Mar 2018 08:51
Localisation: Moselle

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar PAULETTE » Jeu 7 Nov 2019 18:53

Bonjour lararose

Comment faites vous pour ne pas prendre de traitement avec ces douleurs?
Travaillez vous?
Moi je souffre en silence tous les jours alors sans Laroxyl je n'ose imaginé et en plus je travaille tous les jours car pas le choix.
Moi aussi j'ai pris rdv chez un podologue posturologue pour voir si j'ai besoin de semelles, espérons que cela fonctionne.
Bonne soirée
Paulette
PAULETTE
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 30 Mai 2019 05:54

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Lararose » Jeu 7 Nov 2019 20:10

Bonsoir Paulette.
Je fais sans traitement tant que ce sera possible. C est vrai que ce n est pas facile tous les jours. J essaie beaucoup de choses. Ce qui me réussit c est le curcuma. J en prends depuis 2 ans. Comparé a beaucoup d autres personnes souffrant de NP je peux dire que je vis plus ou moins normalement. Je peux rouler en voiture quoique en ce moment c est plus douloureux je vais au resto ,au cinéma , je m occupe souvent de mes petits enfants. On part en vacances en voiture .J ai un coussin Ergotech qui aide beaucoup a supporter la position assise.Ce qui est le plus dur ce sont les nuits. J arrive à m endomir grâce au tapis champs de fleur. Mais ça ne dure pas longtemps malheureusement. Donc la fatigue s accumule. En décembre j ai rdv avec un gastroenterologue pour les douleurs anales . A voir ce qu' il me dira.
Douleurs neuropatiques coccyx fesses après opération prolapsus en 2013
2 ans sous anafranil et neurontin
Chute sur les fesses en 2015
Début np en 2017 .
Douleurs lourdes pesantes et usantes
Pas de traitement . Je prends juste curcuma .
Kiné et sceances neuro structurelles
Lararose
 
Messages: 44
Enregistré le: Mer 14 Mar 2018 08:51
Localisation: Moselle

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Lararose » Jeu 7 Nov 2019 20:15

J ai oublié de préciser que je ne travaille plus. Je me consacre à mes petits enfants qui n'apportent beaucoup.
J en arrive même parfois a oublier mes douleurs .
Douleurs neuropatiques coccyx fesses après opération prolapsus en 2013
2 ans sous anafranil et neurontin
Chute sur les fesses en 2015
Début np en 2017 .
Douleurs lourdes pesantes et usantes
Pas de traitement . Je prends juste curcuma .
Kiné et sceances neuro structurelles
Lararose
 
Messages: 44
Enregistré le: Mer 14 Mar 2018 08:51
Localisation: Moselle

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Louise2Ps » Dim 10 Nov 2019 21:40

Bonjour à toutes et tous,
Quand je lis ce fil, il y a 3 choses qui m'interpellent c'est à dire pour lesquelles je voudrais apporter des infos :

1- le diagnostic de la NP est DIFFICILE comme celui des douleurs pelviennes (qui ont peu intéressé les médecins car très fréquentes chez les femmes qui "sont tout le temps là pour se plaindre" et rares chez les hommes... lol). En cela, je compatis pour avoir attendu 15 ans un diagnostic... lol. Cependant, j'ai envie de dire "peu importe de savoir au départ" si c'est neuro ou articulaire-osseux car c'est en essayant les traitements qu'il sera plus facile d'en déduire l'origine neuro ou musculaire-osseuse. Et pis quand on a mal, autant être soulagé puis après viendra le temps de "comprendre"... Or pour être soulagé(e) il faut se rebeller et exiger d'aller dans un "grand" centre anti douleur idéalement de CHU car les spécialistes de ville...

2- la kiné ne soigne pas mais apporte un confort de vie en traitant les conséquences d'un problème neurologique qui implique des douleurs musculaires invalidantes, bref elle traite les conséquences et ne peut s'attaquer à la cause quand c'est neuro.

3- les antidépresseurs des douleurs neuros ne sont plus ceux donnés par les psychiatres contre la dépression dans la majorité des cas (LAROXYL ANAFRANIL...) Pour la dépression pour être actifs ces médicaments doivent être prescrits à fortes doses mais comme ils ont des effets secondaires regrettables les psychiatres préfèrent les nouveaux anti dépresseurs aux effets secondaires "moindres" (EFFEXOR CYMBALTA SEROPLEX IXEL ZOLOFT PROZAC... etc.). Cependant à plus faibles doses donc avec moins d'effets secondaires les LAROXYL et ANAFRANIL sont actifs dans les douleurs neuros. Bref, prendre un antidépresseur ne veut pas dire qu'on est des fous hypocondriaques sans maladie "physique!" (Les antidépresseurs sont davantage actifs dans les douleurs paroxystiques de brûlures, de décharges électriques tandis que les anti épileptiques sont davantage actifs dans les douleurs de fond permanentes de fourmillements, d'engourdissements...).

Ceci pour votre info... (ayant dans une ancienne vie suivi quasi jusqu'au bout les études d'infirmière...).
Bien à vous toutes et tous, courage et obstination!
N'hésitez pas à vous rebeller en exigeant un médoc "antalgique"!
Louise.
F - 54 ans 2004-05 Tumeurs pelviennes syndr queue de cheval après 1 péridurale
2013 Neurovessie autosondages paraparésie flasque fauteuil roulant
2018 - 19 NP bilatérale, moelle épinière atteinte : neurostim possible?
Ttt : Coussin!!! Lyrica Laroxyl/Anafranil Xatral kiné pr le confort.
Louise2Ps
 
Messages: 102
Enregistré le: Mer 17 Jan 2018 01:13
Localisation: Nord - Lille

Re: douleurs coccygiennes , diagnostic

Messagepar Alexandre » Ven 15 Nov 2019 16:40

Merci Louise et Paulette

Quand j'ai vu le Dr B. d'Aix il a pourtant bien éliminé le diagnostic de la névralgie pud.car je ne présentais pas certains symptomes tres caractéristiques (comme la douleur anale à la defecation et aux rapports s£x., ou encore douleurs vaginales et/ou vulvaires etc ...), pourquoi entre Nantes et Aix il y aurait ces "tendances" diagnostiques ?

J'ai rdv en janvier 2020 avec le centre anti douleur de Montpellier, rdv que j'attends depuis 1 an ! je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles.
Je continue mon Cymbalta que je supporte très bien ( j'arrive au 2eme mois de traitement), les douleurs n'ont pas disparu mais elles sont moins présentes ( je peux conduire sans coussin bouée et manger assise, regarder la télé etc ... ce que je ne faisait plus depuis 18 mois)
Je ne suis pas du tout dépressive et j'ai refusé d'en prendre pdt 18 mois mais franchement si j'avais su que ça me soulagerait autant je n'aurais pas hésité 1 seconde!

Quelqu'un a-t-il vécu les injections de Botox avec ce Dr B. ? comment cela se passe-t- il ? par où passe t il ??
Je n'ai pas pensé à demander tous ces détails lors de la consultation.. le Dr B insistait sur ma décision et j'étais un peu perdue !

Merci pour votre aide
Alexandre
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 19 Sep 2019 07:00

Précédente

Retourner vers Le diagnostic

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités